FREDER1K STUDIE

Reconnaître de façon précoce et prévenir le risque accru de diabète de type 1

Le diabète de type 1 est la maladie métabolique la plus fréquente chez les enfants et les adolescents. Elle est causée par une réaction défectueuse du système immunitaire. La propre défense de l’organisme attaque et détruit les cellules productrices d’insuline dans le pancréas. Cela entraîne des troubles métaboliques et parfois de graves problèmes de santé. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent donc s’injecter de l’insuline pendant toute leur vie pour éviter des dommages.

Dans environ dix pour cent des cas, la maladie touche les enfants qui ont déjà un parent atteint de diabète de type 1. Tous les autres, c’est-à-dire 90 pour cent, viennent de familles sans parent déjà malade. Cela veut dire que le diabète de type 1 peut toucher n’importe qui, y compris votre enfant.

La maladie n’est souvent détectée que lorsque des problèmes graves et parfois mortels ont déjà apparus. En revanche, si les enfants présentant un risque de diabète de type 1 sont détectés à un stade précoce, les complications et même les manifestations de la maladie peuvent être évitées.

Nous offrons à tous les parents la possibilité de faire tester gratuitement leur enfant jusqu’à l’âge de quatre mois pour le diabète de type 1. Quelques gouttes de sang suffisent pour la détermination.
Si ce test simple montre un risque accru, votre enfant pourra participer à une étude préventive, l’étude POInT. L’objectif de cette étude est de prévenir la maladie.

Durant cette étude, une petite quantité d’insuline en poudre est administrée quotidiennement avec le repas. Celle-ci a pour but d’indiquer au système immunitaire que l’insuline n’est pas une structure contre laquelle il faut lutter. Au cours des premières années de la vie, le système immunitaire des enfants est particulièrement sensible aux nouveaux stimuli qui pénètrent dans l’organisme par le tube digestif, par exemple. Il apprend à gérer correctement les structures les plus diverses. L’insuline est absorbée par les muqueuses de la bouche et du tube digestif et est décomposée par l’organisme en petits morceaux. Ceux-ci sont suffisants pour être reconnus par le système immunitaire, mais, contrairement à l’insuline injectée, ils ne font pas diminuer la glycémie. La poudre est inodore et sans effets secondaires.

Des études préliminaires et des expériences de recherche sur les allergies indiquent que l’entraînement du système immunitaire peut se révéler efficace. Toutefois, il n’y a actuellement aucune garantie à cet égard.

L’étude POInT est une étude en double aveugle contrôlée par placebo. Cela signifie que la moitié des enfants prennent de l’insuline en poudre, tandis que l’autre moitié reçoit un placebo (des capsules contenant une substance non active). Les participants et le personnel de l’étude sont « aveugles », c’est-à-dire qu’ils ne savent pas quelles capsules contiennent de l’insuline et quelles capsules contiennent le placebo. Cela est important pour évaluer l’efficacité du traitement par poudre d’insuline de façon fiable.

 

CONTACTEZ-NOUS

UZ Leuven
Prof. Dr. K. Casteels
Herestraat 49
3000 Leuven

Téléphone: +32(0)163-43840
Email: kristina.casteels@uzleuven.be

X